Maître fondateur Nguyen Loc

Grade

Maître Fondateur

Naissance

8 avril 1912

Présentation

            Le Maître Nguyen Lôc est né en 1912 (soit le 8 avril du calendrier lunaire) dans le village de Hau Bang, district de Thach That, province de Sòn Tày au nord du Vietnam. Cette région étant bordée de montagnes, le Maître Fondateur pouvait observer les fêtes montagnardes. Dans ces fêtes, se déroulaient des jeux de lutte où les participants devaient mettre leur adversaire « le dos à terre ».

              Dès son plus jeune âge, il est formé à la pratique martiale ainsi que philosophique. Sur les conseils de son maître, il parcourut le Vietnam pour compléter son enseignement auprès des Maîtres les plus compétents. Au cours de son long voyage, il recueille de précieux documents anciens, dispersés et méconnus. Le grand Maître Nguyen Lôc n’avait de cesse de chercher, d’apprendre et d’étudier …

              En 1939, le monde entier basculait dans l’horreur de la deuxième guerre mondiale. Le Vietnam était divisé en de multiples factions politiques. Une partie de la jeunesse, influencée par la présence française, avait oublié les valeurs traditionnelles et la culture vietnamienne.

             Dès 1938, le Maître Fondateur Nguyen Lôc, pour lutter contre cette « désagrégation des valeurs traditionnelles vietnamiennes », décide de lancer son mouvement « Cach mang tam than», c’est à dire la « Révolution de la pensée et du corps ». 
Il combina et appliqua les meilleures techniques de nombreux arts martiaux pour créer le mouvement Vovinam Viet Vo Dao. Il recruta ensuite ses disciples. Plus tard, pour une meilleure phonétique, il contracta ces trois termes en « Vovinam ».

           A l’automne 1939, le mouvement du Maître Fondateur Nguyen Lôc prit de l’ampleur. Ce dernier organisa une grande démonstration à l’opéra d’Hanoï qui fut une grande réussite. Au printemps 1940, le 
Vovinam fut reconnu officiellement comme discipline et le Maître Fondateur put ainsi inaugurer sa première classe à l’Ecole Normale Supérieure, rue Dô Hûu Tri à Hanoï. Au cours de l’année 1950, le Vovinam reprit son développement en plein jour dans toute la province du Nord Vietnam, acceptant toutes les classes sociales. La raison de son succès tenait à une méthode d’entraînement et une conception de l’art martial particulières, basées sur la maîtrise de soi.

 La chute de Dien Bien Phu en mai 1954 incita le Grand Maître à aller au Sud Vietnam (Saïgon), accompagné de quelques fidèles, pour continuer à développer le 
Vovinam.
En 1960, le Grand Maître Nguyen Lôc tomba malade et décéda le 4 avril (selon le calendrier lunaire) à Saïgon.
Aujourd’hui au Vietnam, pendant toute l’année, des milliers de disciples du Vovinam Viet Vo Dao viennent se recueillir devant sa demeure éternelle.