Maître Tran Hui Phong

Présentation

              Maître Tran Huy Phong est l'éminent disciple direct du Maître Fondateur Nguyen Loc.
Après le décès de son Maître en 1960, il reprend le flambeau et structure le mouvement de Vovinam-VietVoDao que nous connaissons aujourd’hui.
           En 1964 le Conseil des Maîtres de Vovinam-Viêt Võ Ðao est crée, Maître Lê Sáng fut élu à la fonction Patriarche, Maître Tran Huy Phong fut nommé Directeur Technique du Vovinam-Viêt Võ Ðao. Nos deux Maîtres établissent alors un plan de développement du mouvement. Le premier plan fut approuvé à l’unanimité par l’assemblée générale convoquée le 01/02/1964 à Saigon. Deux ans après, le Vovinam-Viêt Võ Ðao retrouvait sa place dans le programme de l’éducation nationale.
           
         En 1966 Maître Tran Huy Phong créait le centre Hoa Lu. Dans ce centre renommé, plusieurs Maîtres ceintures rouges qualifiés ont été formés, exemple : Maître Lê Công anh, Tran Huy Quyên, Nguyên Van Thông, aujourd’hui des dirigeants du mouvement VVN-VVD en Australie. Les Maîtres Nguyên Ðiên, Tran Nguyên Ðao, aujourd’hui des dirigeants du mouvement VVN-VVD en France. Maître Nguyên Tien Hoi en Allemagne, Maître Tran Van Bé, Nguyên Van Ðông, Nguyen The Hùng en Amérique et des centaines autres Maîtres au Vietnam et dans le monde.
           En 1986 Maître Trân Huy Phong assurait la responsabilité suprême du mouvement Vovinam Viet Vo Dao, en qualité de Patriarche de 3ème génération. Mais en 1990, il renonçait ce poste à Maître Lê Sáng qui avait été le patriarche de 2ème génération pour consacrer à la recherche à la fois technique et spirituelle.     Il décède le 13 décembre 1997 à Saigon (VN).

 
Il occupera les plus hautes fonctions :
- 1964-1973 : Il crée la Fédération Nationale de Vovinam-VVD
- Adjoint du Patriarche Le Sang
- Directeur Technique du Vovinam-VietVoDao
- Responsable de l'organisation et du développement
- Président de la Fédération de la Jeunesse du Vovinam-Vietvodao
- 1973-1975
- Président du Vovinam-Vietvodao du Vietnam
- Président du Vovinam-Vietvodao Mondial
- 1975-1986 : Il est incarcéré en camp de "rééducation"
- 1986-1990: Patriarche du Vovinam-Vietvodao
- 1996-1997 : Il crée la Fédération Mondiale et le Conseil Mondial des Maîtres et accepte le poste de Conseiller.
 

La renaissance du vovinam

Il rénove et transforme le Vovinam en Vovinam-Vietvodao,
· Il rénove l'école Vovinam en la structurant en fédération nationale d'art martial,
· Il crée le système de grades du Vovinam-Vietvodao
· Il introduit le Vovinam-Vietvodao dans l'éducation nationale et les corps d'état (police, armée),
· Il planifie rigoureusement l'étude du Vovinam et définit un programme d'enseignement officiel,
· Il énonce les bases de la théorie et de la philosophie du Vovinam-Vietvodao : 10 principes fondamentaux, doctrine de l'harmonie entre la force et la souplesse, théorie de la révolution du corps et de l'esprit…
· Il forme des centaines de maîtres, · Avant de s'éteindre en 1997, il crée la Fédération Mondiale de Vovinam-Vietvodao, le 1er Conseil Mondial des Maîtres et lègue de très nombreux documents à son disciple et frère Maître TRAN NGUYEN DAO…

La période sombre

En 1960 l'autorité politique du régime NGO DINH DIÊM ordonne la fermeture de tous les Vo Duong (lieux d'entraînement). Maître LE SANG part à Quang Duc ouvrir une exploitation agricole. Reste maître TRAN HUY PHONG qui continue à oeuvrer pour le développement du VOVINAM. Il est le pilier de l'élaboration et du développement, et c'est sous son impulsion et sa direction que le VOVINAM va devenir le VOVINAM-VIETVODAO que nous connaissons aujourd’hui.

Le Vovinam dans l'enseignement secondaire

A cette époque maître TRAN HUY PHONG est professeur de mathématiques et exerce dans les lycées de Saigon. Il en profite pour ouvrir des dizaines de classes de Vovinam en tant qu'activité sportive dans le cadre scolaire, ce qui n'est pas interdit et donc légal aux yeux de l'autorité politique. Ainsi le Vovinam est-il enseigné dans les établissements secondaires de Saigon : Lycée Anh Sang, rue Phan Dinh Phung, Lycée Tri Duc, rue Cao Thang, Lycée Saint Thomas, rue Truong Minh Giang, Lycée Chân Phuoc Liêm, Go Vâp, Lycée Thang Long, rue Bui Viên, Lycée Hô Vu, rue Trân Quôc Toan, etc. Grâce à cela, le mouvement Vovinam-Vietvodao est non seulement autorisé, mais il se développe encore plus largement. Le nombre de pratiquants est très élevé, avec comme résultat la formation d'une "armée" d'instructeurs jeunes et enthousiastes, une génération de cadres qui sont la base même de la grande expansion du mouvement dans les années 1964-1975.

Au nombre de pratiquants issus des établissements secondaires cités plus haut, et qui deviendront des maîtres de renom et des piliers du Vovinam, on peut compter : maîtres Lê Công Danh, Trân Van Be, Trân Huy Quyên, Nguyên Van Thông, Nguyên Van Trung, Nguyên Xuân Ngoc, Pham Van Sinh… ainsi que d'anciens pratiquants qui n'ont jamais cessé de participer de tout coeur aux activités du Vovinam : Nguyên Van Hoan, Duong Hoanh San, Phung Manh Tâm…

Formation des cadres

Egalement à cette époque, un nombre d'élèves qui avaient déjà pratiqué avant 1960 et atteint un niveau moyen sont réunis par maître TRAN HUY PHONG qui leur dispense en personne son enseignement. Certains de ces élèves deviendront des maîtres : Trinh Ngoc Minh, Cao Van Cat, Liên Quôc, Tô Câm Minh, Quynh Ky, Ly Phuc Thai…

Rassemblement des élèves du maïtre fondateur

Le VOVINAM-Vietvodao se développe considérablement, les tâches deviennent chaque jour plus complexes et difficiles à coordonner. Maître PHONG ne peut assumer seul cette responsabilité, il demande donc à ses condisciples de l'assister. Ces condisciples sont naturellement des disciples du Maître Fondateur : Nguyên Van Thu, Trân Duc Hop, Ngô Huu Liên, Pham Huu Dô, Nghiêm Van Hiên, Nghiêm Van Hung, Trân Thê Phuong.

Rassemblement de l'élite

Maître PHONG rassemble un nombre de proches ayant un haut niveau dans d'autres disciplines et arrive à les convaincre de servir le Vovinam. Il organise lui-même des sessions d'enseignement technique et de formation accélérée pour que ces personnes obtiennent le statut d'enseignant du Vovinam. Certains de ces proches deviendront des maîtres illustres qui contribueront grandement à l'essor de l'Ecole Vovinam : maîtres Manh Hoang, Phan Quynh, Nguyên Hô (Nguyen Van Cuong), Trân Ban Quê.

Les activités sociales

Toujours à cette époque, maître TRAN HUY PHONG et ses proches ne se limitent pas au développement du Vovinam, mais ils débordent d'activités socioculturelles, accroissant ainsi la notoriété et l'influence du Vovinam. L'objectif est de créer un mouvement Vovinam qui pénètre profondément et largement la masse vietnamienne.

· Sur le plan culturel :

Organisation de cours et de sessions de préparation aux examens scolaires (appelés cours collectifs) réservés aux élèves pauvres et démunis.

· Sur le plan humanitaire :

Participation aux oeuvres de bienfaisance et de solidarité sociale. L'un des exemples les plus symboliques : en 1961, le Vovinam organise un grand gala d'art martial et artistique pendant 3 jours d'affilée au stade olympique, afin de récolter des fonds pour venir en aide aux victimes des inondations de la région Ouest.


 

  • Image 01
  • Image 02
  • Image 03
  • Image 04
  • Image 05
  • This is a HTML caption with a link.
  • This is another HTML caption with a link.